Speed metal

Historique

Origines

Le speed metal est un sous-genre musical dérivé du heavy metal ayant émergé au début des années 80 et mettant particulièrement l’accent sur la vitesse d’exécution de la musique.

Pendant les années 70, nombreuses sont les chansons qui avaient déjà posé les prémices de ce genre en explorant la vitesse en tant que paramètre fondamental d’une chanson. On peut ainsi citer “Stone Cold Crazy” de Queen, “Exciter” de Judas Priest,”Ace of Spades” de Motörhead ou encore “Fireball” et “Highway Star” de Deep Purple. Mais, en 1982, le morceau “Fast as a Shark” du groupe allemand Accept marque un tournant dans l’essor du speed metal, entérinant tous les acquis de ses prédécesseurs et finissant de poser les codes du genre. Cette chanson constitue ainsi l’une des toutes premières typiquement caractéristique du speed metal. Les groupes canadiens Anvil et Exciter ont également eu un rôle de premier plan dans l’essor du speed metal. D’ailleurs, le disque “Heavy Metal Maniacs” publié en 1983 par Exciter est considéré comme l’un des tous premiers album à part entière de speed metal.

Le terme a d’abord été employé par des journalistes pour désigner des groupes de heavy metal traditionnel ayant choisi d’accélérer le tempo sur certaines de leurs chansons. Mais il s’agit en réalité d’un style à part entière bien souvent considéré comme préliminaire au développement du trash metal. Toutefois, le terme de speed metal est parfois entendu comme synonyme de genres dérivé de celui-ci : le trash et le power metal. Ce qui peut prêter à confusion. De plus, une nouvelle utilisation du terme, spécifiquement dans le power metal européen, désigne une tendance du power metal qui privilégie une vitesse ultra rapide.

Pour de nombreux groupes, le speed metal a souvent été un style préliminaire avant qu’ils ne s’orientent vers d’autres genres. Hormis quelques rares groupes, comme Exciter, très peu de groupe sont restés complètement dans le registre du speed metal. Certains ont ensuite évolué vers le trash ou le power metal.

Le speed metal, dans une forme un peu adoucie et plus mélodique avec une texture moins âpre et agressive, a donné naissance au power metal.

Caractéristiques

La vitesse d’exécution est la caractéristique fondamentale du speed metal. C’est un paramètre primordial dans la construction des chansons.

Les chansons de speed metal font appel à des rythmiques en “double-time feel”, une technique provenant du jazz où les valeurs d’une partie rythmique sont multipliées par deux, par rapport au tempo indiqué, alors qu’une progression harmonique standard est conservée en rapport avec le tempo. Cette technique donne l’impression, à l’écoute, que la chanson va deux fois plus vite que son tempo, grâce à une illusion d’accélération qu’elle produit. Ce procédé est primordial dans le speed metal.

L’introduction de la double caisse claire sur la batterie, d’abord employée sur les albums “Exciter” de Judas Priest et “Fast as a Shark” d’Accept, qui accentue d’avantage le sentiment de vitesse, se généralise et devient un trait marquant du speed metal. Le tempo est dorénavant poussé jusqu’à 250 battements par minute (BPM).

Le son du speed metal conserve toutefois les sonorités médiums du heavy metal traditionnel, ainsi que sa mélodicité.

Artistes phares

  • Accept
  • Acid
  • ADX
  • Annihilator
  • Anvil
  • Blind Guardian
  • Cacophony
  • Exciter
  • Grave Digger
  • Lonewolf
  • Overkill
  • Racer X
  • Rage
  • Running Wild

Pin It on Pinterest

Share This