Electronic/Industrial metal

Historique

Origines

Le metal industriel est un sous-genre de metal puisant ses sources dans la musique industrielle (électronique), le trash metal et le punk hardcore.

Ministry, KMFDM, Godflesh, Maibach et Killing Joke sont les groupes qui ont fondé le metal industriel. Killing Joke est l’un des premiers à créer une fusion entre ces différents genres.

A la fin des années 80, des groupes comme Godflesh et Ministry atteignent le devant de la scène.

C’est au début des années 90 que le groupe allemand de musique industrielle, Die Krupps, commence à intégrer des guitares et des sons provenant du metal à sa musique.

Le metal industriel fleurit vraiment dans les années 90, expressément en Amérique du Nord, où le genre enregistre plusieurs dizaines de millions de disques vendus. Les albums “Broken” de Nine Inch Nails et “Psalm 69” de Ministry sont certifiés disques de platine aux Etats-Unis en 1992. Les deux groupes sont également nommés, la même année, dans la catégorie “meilleur performance metal” aux Grammy Awards. C’est Nine Inch Nails qui remporte le titre.

 

La popularité du metal industriel augmentant, des groupes de trash metal, comme Anthrax, Sepultura ou Megadeth, demandent des remixes “industriels” de leurs titres à d’autres artistes.

 

Le metal industriel atteint son apogée commercial dans la deuxième moitié des années 90, notamment avec les albums “Antichrist Superstar” de Marilyn Manson, “The Fragile” de Nine Inch Nails, “Hellbilly Deluxe” de Rob Zombie et “Obsolete” de Fear Factory, qui se classent dans le haut du Billboard 200 dès leur sortie. “Sehnsucht” de Rammstein reste également bien classé au Billboard.
Le succès est tel que des groupes de glam metal, déjà établis, comme Mötley Crue ou Guns N’Roses, commencent à piocher dans le metal industriel ; de même que des artistes hip-hop sollicitent des collaborations avec des musiciens de metal industriel et des remixes.

Mais ce succès n’est pas vu d’un très bon oeil par tous, et nombreux sont les artistes de musique industrielle originelle qui rejettent le metal industriel.

 

Au tournant des années 2000, le metal industriel subit un contrecoup, les groupes pionniers commençant à repousser l’étiquette industrielle. Au même moment, de nombreux groupes commencent à intégrer à leur musique l’influence du hip-hop et de l’électro. Les groupes en question sont souvent décrits comme faisant du metal industriel et du nu metal.

Au début des années 2000, des groupes de black metal – comme Thorns, Blut aus Nord, Samael, ou Aborym – intègrent des éléments de musique industrielle à leurs compositions, donnant ainsi naissance au black metal industriel.

Caractéristiques

Le metal industriel utilise les riffs répétitifs du metal et du punk. Il fait également appel à des échantillonneurs (ou samplers, instruments numériques de musique électronique capables d’enregistrer des échantillons et de les reproduire en y appliquant un traitement), à des

séquenceurs (outils permettant d’enregistrer et exécuter une séquence de commande grâce auxquels on pilote des instruments de musique électronique ; ils ne produisent aucun son mais permettent d’automatiser l’exécution d’une séquence musicale) et des synthétiseurs , ainsi qu’à des voix déformées.

Les groupes de metal industriel choisissant bien souvent la transgression, la controverse, ils sont régulièrement victimes d’attaques de la part de la société, notamment de conservateurs américains. Nine Inch Nails ou Marilyn Manson en ont déjà fait les frais. Ce dernier a d’ailleurs vu des concerts annulés par les autorités.

Artistes phares

  • Die Krupps
  • Fear Factory
  • Filter
  • Godflesh
  • Killing Joke
  • KMFDM
  • Laibach
  • Lindemann
  • Marilyn Manson
  • Mass Hysteria
  • Ministry
  • Nine Inch Nails
  • Pain
  • Pitchshifter
  • Rammstein
  • Static-X
  • Rob Zombie

Pin It on Pinterest

Share This