Doom/Stoner/Sludge metal

Historique

Origines

Le doom métal est un genre musical très fortement influencé par les toutes premières chansons de Black Sabbath, le groupe ayant posé les prémices du doom pendant la première moitié des années 70 avec ses titres tels que “Black Sabbath”, “Electric Funeral” et “Into the Void”. Toutefois, le genre bénéficie aussi d’autres racines, antérieures, dans le heavy-blues, le heavy-rock, le proto-doom et le heavy rock psychédélique des années 60 et 70. Le terme de doom métal est popularisé en 1986 avec la sortie du premier album de Candlemass qui fidélise, pour la première fois, un public atour de ce genre.

Malgré son manque de popularité, le doom métal donne tout de même naissance à des sous-genres assez proche, comme le sludge métal ou le stoner doom mais aussi l’epic doom, le funeral doom ou encore le death doom.

Le sludge metal est apparu aux alentours de la Nouvelle-Orléans au milieu des années 80. Il mêle des éléments de doom métal et de punk hardcore, et parfois de grunge. Le mot “sludge” désigne une sonorité de guitare dite “boueuse”.

Le stoner doom est un style musical hybride, oscillant entre le doom traditionnel et le stoner rock, qui a émergé au cours des années 90 grâce à des groupes américains comme Kyuss (le premier groupe de Josh Homme) et Sleep. Il combine également des éléments de rock psychédélique, de blues rock, de heavy métal et d’acid rock.

Caractéristiques

Alors que le thrash métal dominait la scène métal underground, le doom métal s’en est distingué grâce à des tempos plus lents, des accordages de guitare plus graves et des sonorités plus lourdes, plus épaisses. Toutefois, le doom reprend l’instrumentation typique du heavy métal : guitare électrique, basse, batterie, et parfois le synthétiseur.

Le son du doom est sale. La musique et les paroles du doom métal évoquent le désespoir, la peur ou encore l’annonce d’un malheur imminent. Elle comporte des éléments mélancoliques, et psychédéliques. Le chant du doom empreinte au heavy métal, avec une prédilection pour le nasillard. Mais, depuis les années 90, bon nombre de groupe ont opté pour les grognements et hurlements.
Dans le sludge métal, les guitares donnent un son qualifié de “boueux”, grâce aux fortes distorsions et à l’utilisation de la fuzz (pédale d’effets de saturation), volontairement associé à un son sale. Le registre est grave, le chant hurlé comme dans le punk hardcore et les paroles pessimistes, souvent à propos de la nature, la souffrance, les drogues ou encore la politique.

Dans le stoner métal, les rythmiques sont hypnotiques, assez simples et répétitives. La basse est très lourde, le chant mélodique, et la production rétro. Le stoner intègre aussi des éléments psychédéliques (tout comme le doom) et offre un regard positif sur la vie, contrairement au sludge.

Artistes phares

  • Acid King (stoner)
  • Amenra (doom)
  • Black Sabbath (doom)
  • Candlemass (doom)
  • Crowbar (sludge)
  • Electric Wizard (doom / stoner)
  • Hangman’s Chair (sludge / stoner)
  • Mastodon (sludge)
  • Melvins (doom)
  • Monolithe (doom)
  • Orange Goblin (stoner)
  • Skepticism (doom)
  • The Obsessed (doom / stoner)
  • The Skull (doom)
  • Witchcraft (doom)

Pin It on Pinterest

Share This