Au même titre que Slayer, Iron Maiden ou Anthrax, Sepultura fait aujourd’hui partie des grands pionniers de l’univers metal. Malgré ses 35 ans d’existence au compteur, le groupe ne chôme pas : il sort régulièrement de nouveaux albums, et son nom apparaît fréquemment à l’affiche des plus grands festivals européens. Quelle est l’histoire de cet immense pilier de la scène thrash Metal /death Metal?

Les débuts de Sepultura

Véritable légende dans l’univers du metal extrême, le groupe Sepultura est né au Brésil en 1984, dans un contexte de forte répression policière. Il est fondé par les deux jeunes frères Cavalera, Igor, à la batterie, et Max à la guitare. Pour former leur premier line-up, ils recrutent leur ami d’enfance Paulo Jr. en tant que bassiste, et Wagner Lamounier au chant. Ce dernier quitte rapidement le groupe car il préfère se consacrer à son groupe Sarcofago, qui deviendra par la suite un grand nom du thrash/death. Pour le remplacer, le groupe recrute Andréas Krisser :il intègre Sepultura en 1987, et fait d’ailleurs encore partie de la formation actuelle, aux coté de Paulo Jr.

sepultura

Les adolescents sont à l’époque fortement influencés par des formations phares des années 70, telles que Motörhead, Black Sabath ou Venom. A la base, leurs premières productions sont plutôt orientées vers un style death aux influences black, mais Sepultura va progressivement s’orienter vers un style plus proche du thrash.
Le groupe donne son premier concert fin 1984 et malgré des premières années en demi-teinte, les affaires commencent à s’améliorer pour Sepultura dès la fin des années 80. C’est toutefois avec la sortie de l’album Arise, en 1991, que le groupe connaît une consécration mondiale, et l’album Chaos AD (1993) est ensuite couronné du même succès. C’est toutefois Roots (1996) qui marque l’apogée du groupe et qui incarne l’album culte par excellence de Sepultura. A sa sortie, il se vend à plus d’un million d’exemplaires, et c’est sur cet opus que figurent les morceaux les plus incontournables du groupe, « Roots Bloody Roots » et « Ratamahatta » en tête. (Pour la petite histoire improbable, Sepultura a même joué ces morceaux dans Nulle Part Ailleurs sur Canal + et au Zénith de Paris, rien que ça !)

Un line-up très changeant chez Sepultura

Au cours de ses 35 années d’existence, Sepultura a connu de très nombreux changements de line-up. Hormis la présence de Paulo Jr., sa formation initiale n’est plus qu’un lointain souvenir !
Il serait toutefois impossible de ne pas mentionner le principal bouleversement de ce line-up, qui marque une réelle rupture dans l’histoire de Sepultura : le départ de Max Cavalera. En effet, l’année 1996 est marquée par de très grosses tensions au sein du groupe, provoquées par Max Cavalera et sa femme. La situation se dégrade rapidement et début 1997, il lâche définitivement Sepultura pour créer Soulfy, son propre groupe de nu-metal désormais célèbre. Les fans du groupe craignent alors la fin de Sepultura, mais Max Cavalera est finalement remplacé par Derrick Green. En 2006, Igor Cavalera claque la porte du groupe à son tour, et il rejoint finalement son frère pour fonder un groupe dont le nom parle de lui-même : Cavalera Conspiracy.

Sepultura est une formation encore très active à l’heure actuelle, qui fait d’ailleurs partie des têtes d’affiche annoncées pour l’édition 2020 du Hellfest. A l’inverse de certains groupes légendaires, qui ont parfois tendance à se reposer sur leurs lauriers quand il s’agit de composer, Sepultura semble animé de la même fureur qu’à ses débuts. Pour preuve, l’album Quadra, sorti chez Nuclear Blast en février 2020, fait déjà l’unanimité chez le public, et toutes les critiques à son sujet sont excellentes !

En plus de 30 ans d’existence, Sepultura a connu de nombreux changements, que ce soit au niveau de son style musical ou de son line-up. Malgré son histoire mouvementée, le groupe parvient toujours à se distinguer par la qualité de sa musique : n’est-ce pas finalement l’essentiel ?

Pin It on Pinterest

Share This